Mot de passe oublié
Entrez votre pseudo



Inscription sur le site





















Nous envoyer un courriel




Changement de mot de passe
Entrez votre nouveau mot de passe


confirmez votre nouveau mot de passe



Vos données personnelles
















Passer une annonce sur le site
















LES HARDINES DE HAM







Un peu d'histoire



L’existence de Hardines autour de Ham est mentionnée dans les chroniques de Monstrelet, lors de la description du Siège de Ham par Jean Sans Peur, en 1411, ainsi qu’au XVème siècle dans le rapport d’un officier espagnol sur le Siège de Ham en 1557.

La profession de hardinier a connu son apogée au début du XXème siècle (il y avait 82 maraîchers professionnels en 1906 dans les Hardines de Ham, St Sulpice et Eppeville) avant de subir ensuite un déclin inexorable, suite à la concurrence des cultures légumières de plein champ puis des productions en serre. En 1936, le nombre de professionnels étaient tombé à 31 et en 1960, il ne restait que 7 maraîchers : trois sur St Sulpice, et quatre sur Eppeville. Ces exploitations allaient s’arrêter progressivement dans les années 1960, la dernière d’entre elles cessant son activité en 1974.

Les Hardines étaient donc, autrefois, le domaine de petites exploitations maraîchères qui trouvaient leurs débouchés dans le commerce local et les marchés de la région, notamment ceux de St Quentin et Nesle. Cette activité affectait naturellement la physionomie générale du site qui devait présenter un aspect sans doute moins arboré qu'aujourd'hui.

Au fur et à mesure du recul des maraîchers producteurs, les Hardines ont vu leur vocation initiale se modifier au profit des jardins potagers d’appoint à usage familial. Puis, dans les années 60, d’autres usages des sols sont apparus avec la création de terrains d’agrément, d’étangs et de peupleraies. Et malheureusement, aujourd’hui, sur les 140 à 150 parcelles existantes, la moitié est en friche.